D’Asylomopolis à Fumble Town

D’Asylomopolis à Fumble Town : l'origine des religions
Consulter l'article sur les Factions religieuses

À l’ère d’Asylomopolis, les dieux avaient nettement plus d’impact sur le quotidien. Les humains les vénéraient, et ils étaient sans cesse en guerre contre les Titans, les pires Dragons que l’humanité ait connus. Il fallut la chute d’une étoile – certaines sources du Moyen-Âge parlent d’une cité volante – et la destruction d’Asylomopolis pour que le déclin des uns et des autres soit amorcé. [Aube des dieux]. Juste avant ce déclin, Asylomopolis fut le théâtre d’une bataille sanglante opposant les dieux aux Titans, elle se solda par la mort de grands Dragons, comme Thanatos, [Sang des Dragons] et permit aux Fées, sous le commandement de leur déesse, de tendre un piège fatal aux Dragons survivants, y compris leurs deux mâles dominants : le plus chaotique de tous, Kronos, et le plus « sage », l’Alpha Dragon. Ils furent enfermés magiquement dans une prison de brumes, qui les retint dans une autre dimension… [Aube des dieux]. Après la bataille, la destruction d’Asylomopolis ne tarda pas à venir, comme un châtiment tombé des cieux sur les dieux, parce qu’ils s’étaient levés contre leurs prédécesseurs, les Titans. [Sang des Dragons].


Fumble Town fut bâtie sur les ruines ensevelies d’Asylomopolis. Les religions évoluèrent, les Fées et les Dragons tombèrent dans l’oubli, puis les dieux avec eux. Sauf le dernier né, Ludicon, dieu mystérieux de la technologie et de l’infini, dont le culte ne décolla que bien plus tard, [Aube des dieux] pour devenir l’une des grandes tendances religieuses de Fumble Town : celle des Témoins du Géodice, adorateurs du Dé Unique, source infinie de lumière et de savoir. [Histoire se répète]. En parallèle, il existe plusieurs cultes, largement minoritaires, dédiés aux antiques entités, dont les Dragons. On notera qu’au fil du temps, la Forêt des Fées, au nord de Fumble Town, est de plus en plus petite, alors qu’elle recouvrait naguère une partie du Mont Fumble. Cette partie fut détruite par une pluie de feu au Moyen-Âge [Strike City], la partie basse, quant à elle, est peu à peu déboisée par les Fumbliens. Curieusement, le culte du Dé Unique commença à prendre de l’ampleur juste après l’incendie de cette forêt. [Histoire se répète]


Au même moment, tapis dans l’ombre de Fumble Town, et de ses sous-sols, d’obscurs groupuscules se formèrent en opposition aux cultes traditionnels. Parmi ces cultes païens à mystère, celui des Vampires est le seul à avoir gravi les échelons. Sous le couvert de l’ordre de la Sainte Claymore, qu’on appelle aussi le Temple, les Vampires se hissèrent aux meilleurs rangs de la société fumblienne. Leur armée a su s’implanter sur le territoire et y faire régner l’ordre à leur manière. Les Témoins de Géodice et le Temple se livrent une guerre de religion sempiternelle, dont l'objectif réel est le contrôle de zones stratégiques du Vaisseau, dont ils gardent chacun des accès différents. La Cardinale Julie Lascaux [Histoire se répète] et l’Invincible Gary Giovanni sont parmi les plus grandes figures du Temple. [Devins de la dernière chance].

Orange (Géodice) - mauve (Temple) - rouge (païens) - noir (Strike Force)
Couloirs du Vaisseau superposés
Et les Fées dans tout ça ? Plus encore que les Dragons, elles ont perdu de leur superbe et sont aujourd’hui bel et bien reléguées au folklore. [Undead Rising]. Elles qui étaient autrefois vénérées [Strike City] au même titre que dieux et dragons ! Certaines d’entre elles ont pu être les déesses d’un ancien temps, peut-être antérieur à Asylomopolis… [Aube des dieux]. Quelques adeptes, aussi adorateurs de Freya, louent encore leur beauté et prient pour le retour de leur gloire passée, mais ils n’ont pas réussi à remplacer dans l’esprit du peuple l’image actuelle des Fées : celle d’un cortège d’esprits folâtres, aussi diabolique que désuet. [L'Histoire se répète]. À l’inverse des Dragons, les Fées ne sont pas revenues sur le devant de la scène, ce qui laisse le champ libre à leurs ennemis jurés… Mais ces derniers ont bien du mal à s’imposer face aux Vampires. L'apogée de ces morts-vivants est atteinte sous le règne de l’invincible Gary Giovanni, Tyran de Fumble Town. Le maire Helderik, pourtant opposé aux Dragons, n'hésite pas à pactiser avec leurs adorateurs pour faire barrage à la tyrannie vampirique. [Devins de la dernières chance].


Toutefois, une lueur d'espoir brille pour le peuple féerique, grâce à l'union de Lady Manoir, la Reine de Fées, et d'Auxance, l'un des derniers Pandas dorés. Une nouvelle espèce vient de naître ; l'Hyperfée, en la personne de leur fille Jeanne. Des devins excentriques prétendent avoir lu l'avenir de Fumble Town dans les entrailles de Kronos, ils annoncent l'alliance future des Hyperfées et des humains contre le retour des Dragons. [Devins de la dernière chance].